Centinaia di scuole bloccate secondo il ministero dell’Istruzione. Licei crisi preventivamente per impedire le proteste. Assemblee di insegnanti che protestano per l’irruzione della polizia nelle scuole e il ferimento dei loro studenti.

Incidenti in tutta la Francia per l’intervento della polizia davanti e dentro le scuole per costringere studenti e insegnanti a fare lezione.

Ieri diversi studenti feriti alcuni gravi, per le Flash-ball tirate all’interno dell’area scolastica.

Nel pomeriggio sta prendendo corpo il concentramento generale dei liceali alla Bastille, indetto dai due sindacati studenteschi, con l’appoggio delle università della Sorbonne, Tolbiac e San Denis.

Gli studenti liceali chiedono il ritiro della riforma degli esami, dell’avvio professionale. Gli universitari hanno iniziato ad occupare le facoltà contro l’impressionante rincaro delle tasse universitarie. Tutti si collegano comunque al generale movimento dei Gillet Gialli contro l’aumento delle tasse indirette e il carovita.

Un resoconto parziale preso dal sito di Le Monde:

  • dans l’académie de Versailles, 22 lycées étaient perturbés et dix bloqués ;
  • dans les Yvelines, les tensions étaient fortes à Mantes-la-Jolie où 146 personnes ont été interpellées devant le lycée Saint-Exupéry après que deux voitures ont été incendiées jeudi et des heurts ont éclaté avec la police ;
  • en Seine-Saint-Denis, 37 lycées et deux collèges étaient bloqués, avec une situation très tendue devant plusieurs établissements. A la Courneuve, devant le lycée Denis-Papin, une trentaine de jeunes cagoulés ont jeté des cocktails Molotov et incendié une voiture, selon la police ;
  • à Créteil, trois lycées étaient totalement bloqués, neuf présentaient des blocages filtrants, une dizaine concernés par des troubles sur la voie publique ;
  • dans celle d’Aix-Marseille, où les violences se concentrent depuis trois jours, cinq établissements ont été fermés préventivement pour éviter les débordements. Trois blocages complets étaient néanmoins signalés dans les Bouches-du-Rhône, et 17 partiels. Des incidents ont éclaté après une manifestation autour de la gare Saint-Charles à Marseille, qui a été fermée ;
  • à Toulouse, quelque 300 manifestants ont participé à une marche au cours de laquelle les forces de l’ordre ont essuyé des « tirs de projectile », selon la préfecture de Haute-Garonne. Deux lycées sont bloqués et« environ 1 830 » élèves mobilisés sur le département.
  • à Lille, au moins 400 personnes étaient rassemblées devant le lycée Montebello. Des dizaines de lycéens bloquaient également l’entrée du lycée Pasteur.
  • à Rouen, neuf lycées connaissaient des perturbations ;
  • dans l’académie de Montpellier, à 9 heures, 29 établissements étaient perturbés soit par des rassemblements aux abords, soit par des tentatives de blocage. Un seul établissement était totalement bloqué, deux partiellement ;
  • en Poitou-Charentes, la mobilisation était depuis quelques jours concentrée à La Rochelle. Mais celle-ci semble s’étendre car six établissements, à des degrés divers, sont concernés par des blocages, tous partiels.
Annunci